0

Je, tu, il m’embête, de Michel Van Zeveren

Alors que petit loup s’embête en classe, on frappe à la porte : « Est-ce que je peux vous embêter une seconde ? » demande au maître le lion qui vient d’entrer… Et alors que celui-ci sort, il n’oublie pas de donner la consigne obligatoire à ses élèves :  « pas de bêtises, les enfants ! »

C’est alors que petit loup a une illumination : « c’est pas bête d’embêter quelqu’un quand on s’embête ! » Comment tout cela va-t-il finir ? Et quelle situation le maître va-t-il retrouver dans sa classe à son retour ? Comment va-t-il réagir ?

Un album vraiment génial sur les jeux de mots et comment on peut jouer avec leurs différents sens (= polysémie). A l’école, on apprend la conjugaison du verbe embêter, alors on s’embête parfois, et on se chamaille. Mais on apprend que même si souvent c’est le plus grand qui embête les plus petits, à trois on est plus fort, que si on est petit mais malin, on s’en sort très bien et que si les filles embêtent les garçons, les garçons embêtent aussi les filles ! Finalement, la vie est gaie, non ? Un livre intelligent, sensible et rempli d’humour aux illustrations toutes douces, simples et attachantes. Un petit coup de coeur.

Retrouvez également, du même auteur, le très réussi C’est pas grave

 

Publicités
0

Surtout, n’ouvre pas ce livre ! de Michaela Muntean, ill. Pascal Lemaître

Un thème souvent utilisé dans la littérature jeunesse où le livre devient un acteur de l’histoire. Ici, notre petit cochon veut écrire une histoire et pour cela a besoin de tranquillité, de concentration, alors il ne faut surtout pas le déranger. Car il va bien falloir qu’il place les mots dans le bon ordre pour que les phrases aient un sens. Et « si tu tournes les pages pendant que l’histoire s’écrit, les les mots risquent de voler en tous sens ». Alors, notre petit cochon colle ses étiquettes de mots les uns après les autres, avec tout au long des pages, des anecdotes : une souris féroce qui fait son apparition, un rocher très lourd qui empêche le lecteur de tourner la page. Finalement,pour se débarrasser de nous, notre cochon écrivain intègre le jeune lecteur dans un récit, en espérant bien lui faire peur définitivement

Un livre interactif, où le lecteur s’amuse bien. Les illustrations fourmillent de petits détails et on peut lire et relire cette histoire sans que l’enfant se lasse.  Lire un livre pas encore écrit, c’est rigolo, non ?

0

Cherche et trouve : les petites bêtes

Un nouveau  venu dans la collection Cherche et trouve tant appréciée des enfants. Nos petites bêtes parlent à travers des bulles pour donner les consignes : quel insecte vole sur un balai ?, trouve la libellule qui tient une fleur orange ?, où est ma nouvelle écharpe ?, miam, cherche deux cupcake ailés… Bien entendu, pour les enfants qui ne savent pas lire, il faut jouer avec eux, mais bientôt, à force d’ouvrir le livre, ils se souviennent même par coeur de ce qui dit chaque insecte… mais ne se lassent pas pour autant ! A la fin de l’ouvrage, toutes les planches sont reprises en petit format pour fournir les réponses.

Et le jeu commence dès la couverture du livre ! Très coloré et ludique !

0

Livre de décalcomanies : les fleurs, de Bethan Janine

Les fleursQuel bonheur de trouver de si jolis ouvrages de décalcomanies… c’est la seule maison d’édition que j’ai trouvé qui propose des décors à réaliser aussi minutieux et soignés. Dans ce nouvel ouvrage,plus de mille décalcomanies sont proposer pour réaliser des scènes fleuries de milliers de fleurs printanières… on sentirait presque l’odeur se dégager des pages lorsqu’on les réalise ! Les enfants s’y appliquent et y mettent le plus grand soin comme pour respecter ce bel ouvrage ! Sur les pages de gauche, des pages à colorier présentant les fleurs avec leurs noms.

0

Je colorie des vitraux, de Emma Randall

Résultat de recherche d'images pour "je colorie des vitraux"Un livre de coloriage très original et très beau. Ce livret propose de colorier des vitraux : un modèle sur la gauche, puis entre les lignes noires, sur un papier transparent détachable, l’image de la page opposée à colorier. Il suffit ensuite, une fois soigneusement détachée,  de fixer la page transparente sur une fenêtre pour profiter chaque jour de la lumière apportée par le dessin de votre enfant. Toutes les explications se trouvent en fin d’ouvrage pour profiter au mieux de ce livre de coloriage. En tout, douze vitraux à réaliser d’une vingtaine de centimètres.

Une très belle découverte !

0

La culotte du loup, de Stéphane Servant, ill. Laetitia Le Saux

Voici mis en scène nos trois petits cochons et notre grand méchant loup dans une nouvelle aventure.

Les petits cochons chantonnent dans les bois « Lou y es-tu ? M’entends-tu ? Que fais-tu ? »  Et le loup de répondre : »Attendez voir, bande de saucissons, ça va barder pour vous ! »

Sauf que le loup se rend compte que sa culotte est trouée… Alors, il décide d’aller s’en acheter une dans une boutique… Hélas, celle qui lui fait envie est trop chère pour lui ! Qu’à cela ne tienne, il va retrousser ses manches et mériter sa culotte…Il va aider le commerçant dans sa boutique jusqu’à ce qu’il l’obtienne… Mais, une fois qu’il peut l’avoir, il en remarque une encore plus belle et encore plus chère… Qu’à cela ne tienne, il va à nouveau retrousser ses manches et mériter sa culotte, etc… A la fin, il a trop travaillé et est bien trop raplapla pour courir après nos trois petits cochons !

Un récit très drôle, dynamique qui est une critique acerbe de la société de consommation ! On veut toujours le dernier modèle, le plus cher, le plus le plus le plus…  Mais là, le loup ne rechigne pas à l’effort pour obtenir ce qu’il veut, et c’est tout à son mérite. Et au final… vous verrez bien !

Des illustrations sont faites en collages de papiers et sont très colorées, et vraiment drôles. elles complètent parfaitement ce récit dans sa vivacité.

0

Monsieur Fée, de Morgane de Cadier

La forêt est peuplée de fées, plus différentes les unes que les autres, et chacune a une mission : la fée du Matin qui se lève tôt pour aller réveiller les animaux de la forêt, la fée des Bisous qui pique les fesses des amoureux pour qu’ils s’embrassent, la fée des Bobos qui fait apparaître des pansements pour qui s’est blessé… Et, bien sûr, il y a Monsieur Fée qui a bien l’impression de n’être utile à rien… parce que lui, quand il essaie de faire comme les autres, tout semble aller de travers… Alors, triste et déçu, il part de la forêt et se retrouve bientôt à l’entrée d’une forêt étrange, faite d’immeubles et de gens tristes… Son talent va-t-il redonner le sourire à ces pauves gens ? Et chez les siens, sans lui, comment la vie va-t-elle évoluer.

Un joli récit sur la différence. Chacun avec ses qualités et ses défauts apporte sa vision de la vie et son petit grain de sable pour une vie en société plus riche et plus originale. Si tout le monde avait le même talent, le même caractère, les mêmes qualités, la vie serait-elle aussi intéressante ? Vivons ensemble en s’enrichissant de nos différences !

https://i1.wp.com/www.balivernes.com/images/Balivernes/Miniatures/Calembredaines/MonsieurFee/MonsieurFee_72dpi_7.jpgEt ne manquez pas d’apprécier les superbes illustrations de Florian Pigé, originales et  tout en douceur.