0

Livre de décalcomanies : les fleurs, de Bethan Janine

Les fleursQuel bonheur de trouver de si jolis ouvrages de décalcomanies… c’est la seule maison d’édition que j’ai trouvé qui propose des décors à réaliser aussi minutieux et soignés. Dans ce nouvel ouvrage,plus de mille décalcomanies sont proposer pour réaliser des scènes fleuries de milliers de fleurs printanières… on sentirait presque l’odeur se dégager des pages lorsqu’on les réalise ! Les enfants s’y appliquent et y mettent le plus grand soin comme pour respecter ce bel ouvrage ! Sur les pages de gauche, des pages à colorier présentant les fleurs avec leurs noms.

Publicités
0

Je colorie des vitraux, de Emma Randall

Résultat de recherche d'images pour "je colorie des vitraux"Un livre de coloriage très original et très beau. Ce livret propose de colorier des vitraux : un modèle sur la gauche, puis entre les lignes noires, sur un papier transparent détachable, l’image de la page opposée à colorier. Il suffit ensuite, une fois soigneusement détachée,  de fixer la page transparente sur une fenêtre pour profiter chaque jour de la lumière apportée par le dessin de votre enfant. Toutes les explications se trouvent en fin d’ouvrage pour profiter au mieux de ce livre de coloriage. En tout, douze vitraux à réaliser d’une vingtaine de centimètres.

Une très belle découverte !

0

La culotte du loup, de Stéphane Servant, ill. Laetitia Le Saux

Voici mis en scène nos trois petits cochons et notre grand méchant loup dans une nouvelle aventure.

Les petits cochons chantonnent dans les bois « Lou y es-tu ? M’entends-tu ? Que fais-tu ? »  Et le loup de répondre : »Attendez voir, bande de saucissons, ça va barder pour vous ! »

Sauf que le loup se rend compte que sa culotte est trouée… Alors, il décide d’aller s’en acheter une dans une boutique… Hélas, celle qui lui fait envie est trop chère pour lui ! Qu’à cela ne tienne, il va retrousser ses manches et mériter sa culotte…Il va aider le commerçant dans sa boutique jusqu’à ce qu’il l’obtienne… Mais, une fois qu’il peut l’avoir, il en remarque une encore plus belle et encore plus chère… Qu’à cela ne tienne, il va à nouveau retrousser ses manches et mériter sa culotte, etc… A la fin, il a trop travaillé et est bien trop raplapla pour courir après nos trois petits cochons !

Un récit très drôle, dynamique qui est une critique acerbe de la société de consommation ! On veut toujours le dernier modèle, le plus cher, le plus le plus le plus…  Mais là, le loup ne rechigne pas à l’effort pour obtenir ce qu’il veut, et c’est tout à son mérite. Et au final… vous verrez bien !

Des illustrations sont faites en collages de papiers et sont très colorées, et vraiment drôles. elles complètent parfaitement ce récit dans sa vivacité.

0

Monsieur Fée, de Morgane de Cadier

La forêt est peuplée de fées, plus différentes les unes que les autres, et chacune a une mission : la fée du Matin qui se lève tôt pour aller réveiller les animaux de la forêt, la fée des Bisous qui pique les fesses des amoureux pour qu’ils s’embrassent, la fée des Bobos qui fait apparaître des pansements pour qui s’est blessé… Et, bien sûr, il y a Monsieur Fée qui a bien l’impression de n’être utile à rien… parce que lui, quand il essaie de faire comme les autres, tout semble aller de travers… Alors, triste et déçu, il part de la forêt et se retrouve bientôt à l’entrée d’une forêt étrange, faite d’immeubles et de gens tristes… Son talent va-t-il redonner le sourire à ces pauves gens ? Et chez les siens, sans lui, comment la vie va-t-elle évoluer.

Un joli récit sur la différence. Chacun avec ses qualités et ses défauts apporte sa vision de la vie et son petit grain de sable pour une vie en société plus riche et plus originale. Si tout le monde avait le même talent, le même caractère, les mêmes qualités, la vie serait-elle aussi intéressante ? Vivons ensemble en s’enrichissant de nos différences !

https://i1.wp.com/www.balivernes.com/images/Balivernes/Miniatures/Calembredaines/MonsieurFee/MonsieurFee_72dpi_7.jpgEt ne manquez pas d’apprécier les superbes illustrations de Florian Pigé, originales et  tout en douceur.

0

Le chat Pitre, de Stéphanie Dunand-Pallaz, ill. de Sophie Turrel

Le Chat Pitre déborde d’imagination… Pas étonnant  que cette graine d’écrivain soit bientôt pressenti par la maîtresse pour écrire et monter la pièce de théâtre de fin d’année… Un sacré challenge pour notre mistigri qui se prend au jeu très au sérieux… Mais tout ne se passera vraiment pas comme prévu ! La troupe de chaltimbanques créée pour l’occasion va connaître sur scène bien des déboires… Mais, l’important n’est-ce pas de s’amuser ?

Un petit texte bourré d’humour pour dédramatiser les moments difficiles. Les illustrations sont gaies, colorées, pleines de vie et sauront plaire au jeune public qui ne pourra que s’attacher à ces personnages de chats détonnants.

Merci aux éditions Balivernes pour cet envoi et n’hésitez pas à découvrir tous les albums de cette série pétillante dont chaque titre joue sur les mots : Le Chat Piteau ; les Chats Taignes ; Les Chats telains, etc.

0

Luciole, vole !, de Jane Clarke et Britta Teckentrup

Luciole, vole !Lucie, la petite luciole s’est égarée… Il faut l’aider à rentrer chez elle et retrouver tous ses amis ! Vite, montrons-lui le chemin à travers les petites lumières du monde : les reflets de la lune, la  lumière d’un phare, un train qui file dans la nuit, les lumières de la ville, comment s’y retrouver ? Mais avec la complicité du jeune lecteur, c’est sûr, elle va y arriver !

Un joli album interactif, coloré qui prône le courage et l’entraide. Lumineux !

 

0

Qui m’aime me suive ! , de Frédéric Kessler, ill. Olivier Charpentier

Ce petit oiseau n’a peur de rien ! En suivant des yeux un papillon, depuis son nid, il se penche un peu trop et tombe… « Au secours » crie-t-il à l’égard de ses trois camarades qui l’observent, installés sur une branche… « Tu ferais mieux de voler… « , lui rétorquent-ils  sans bouger la moindre plume pour venir à son secours… Mais notre oisillon ne s’arrête plus, maintenant qu’il a découvert les joies du ciel  : au-dessus des maisons, au-dessus des nuages, au ras des pâquerettes, etc… A chaque nouvelle idée, il tente d’embarquer ses congénères avec lui. Mais eux, impassibles sur leur branche, l’observent d’un air blasé : « trop facile », « trop haut », « trop bas »…

Un album jouissif, bourré d’énergie, qui donne envie à l’enfant-lecteur de prendre son envol comme le petit oisillon. Les illustrations sont toutes simples et très rigolotes, en particulier ces trois oiseaux qui ne bougent pas de leur branche. Un album qui prône de manière presque excessive la confiance en soi… Et qu’est-ce que ça fait du bien !