0

Dix contes de fées de dix minutes

Au sommaire de cet ouvrage : Le petit chaperon rouge ; Les lutins et le cordonnier ; Le rossignol et l’empereur ; La princesse et le crapaud ; Le peintre et l’empereur ; Blanche neige et les sept nains ; Le bal des douze princesses ; Alice et l’os magique ; La princesse au petit pois ; Aladin ou la lampe merveilleuse.

Voilà de quoi ravir petits et grands… Des classiques connus de tous et des un peu moins connus, mais dix minutes, pour l’histoire du soir, c’est l’idéal… Il reste le temps du câlin !

Comme toujours dans cette collection, les illustrations ont une très grandes places et apportent beaucoup à l’ouvrage. Tous les textes sont adaptés, et  chacun a son propre illustrateur, différent à chaque fois ce qui apporte une touche d’originalité  et un intérêt renouvelé pour le lecteur… Quel sera le style d’illustration du prochain récit… Et on ne manque pas de feuilleter quelques pages pour se mettre l’eau à la bouche. Peut-être manquerait-il juste un petit ruban marque-page intégré au livre, mais c’est vraiment un détail  dont on a pris goût dans certains autres titres de récits et mythes du même éditeur (et mon fils de 5 ans a réalisé un joli coeur marqué « maman » pour le remplacer, alors je ne vais pas me plaindre !)

 

Publicités
0

Lian, de Chen Jiang Hong

Monsieur Lo, pêcheur, passe ses journées à attendre le poisson qui se fait rare. Alors qu’un jour il aide une vieille dame à traverser le lac, celle-ci lui offre en remerciement des graines qui lui porteront bonheur. De ces graines poussera bientôt un champ de lotus. Une nuit, Monsieur Lo est réveillé par une douce mélodie et l’éclat d’une fleur de lotus. De la fleur sort une petite fille, Lian. Le lotus qu’elle tient dans la main est magique et réalise les souhaits. Généreux, Monsieur Lo partagera ses trésors avec les habitants du village et plus personne ne connaîtra  la faim. Mais c’est  sans compter sur la convoitise de Tan, la fille du préfet et de son père.

Un très beau conte de la sagesse, très classique, avec jonque, rivière, lotus qui nous emmène dans un merveilleux  voyage initiatique au fin fond de la Chine traditionnelle. Les illustrations sont elles-mêmes dans le plus pur esprit chinois. La découverte de la petite fille dans la fleur de lotus rappelle étrangement Poucette ou le magnifique film d’animation du Conte de la princesse Kaguya. Un texte qui nous invite à réfléchir sur le pouvoir négatif  de la possession : la cupidité, l’amas de biens  n’enrichit personne vraiment et le partage est la seule valeur qui rende riche.

0

Le Noir Quart d’heure, de Carl Norac

Lorsque maman a le temps, elle passe le noir quart d’heure avec sa fille… C’est le soir, au moment du coucher, et chacune d’elle raconte son histoire, leur histoire, en attendant que papa rentre du travail.

-Que veux-tu de tout noir pour peupler la nuit, ma belle ?

-Par exemple, trois corbeaux, un bout de charbon, un verre avec du café

-Rien que ça ?

-Et du chocolat noir.

Et puis, durant ce moment de partage, la réalité rattrape le rêve et l’imagination. Le papa rentre de son travail, de la mine, les décors du nord se précisent. Dans un texte très poétique, qui pourra peut-être sembler obscur à certains,  l’auteur a retranscrit une tradition belge, ce quart d’heure où l’on passe de l’éveil au sommeil en racontant des histoires dans le noir. Les illustrations sont merveilleuses en noir, blanc et jaune.

Un beau moment de tendresse, de partage et de complicité.

0

Six maris pour une souris, de Jean-Pierre Kerloc’h

Six Maris pour une SourisTrotte-Pirouette est amoureuse d’un bien gentil souriceau gris…ce qui n’est pas du tout du goût de sa mère, la reine des souris. Pour sa fille, il faut un mari bien plus puissant. Alors, elle va proposer à tous les animaux qu’elle croise d’épouser sa fille : le chat, le chien, le léopard, le lion… chacun en veut bien… mais pour son petit-déjeuner, son apéritif ou son déjeuner ! Jusqu’au moment où elle va croiser l’éléphant qui, lui, a une peur bleue des souris et refuse catégoriquement la proposition ! Pourquoi ? A cause d’un petit souriceau gris qui, un jour, lui a fait de grandes misères… Alors, vous devinez qui, finalement, va être le mari parfait pour notre petite Trotte-Pirouette ? Celui qui est capable de faire peur à un éléphant, peut-être !

Un livre rythmé qui se lit idéalement à voix haute grâce aux nombreuses onomatopées qui le rendent  musical, pour apprendre aux plus jeunes qu’il ne faut jamais se fier aux apparences !

0

C’est moi le plus beau, de Mario Ramos

Tous ceux qui croisent le loup en ont peur : les trois petits cochons, le petit chaperon rouge, les 7 nains ou Blanche Neige.  Alors, quand celui-ci demande à chacun qui est le plus beau, pour ne pas risquer de le contrarier, la réponse reste immuablement : »c’est vous ». Et cela satisfait pleinement notre loup bien peu modeste… Mais le petit dragon vert, ce « ridicule petit cornichon » va-t-il aussi se laisser faire ?

Un album à lire et à relire aux enfants pour leur plus grand plaisir ! C’est plaisant, drôle, bien illustré et fait référence à d’autres contes classiques connus des enfants. La chute est délicieusement adorable.

Une petite réussite qui fonctionne à tous les coups, idéale comme petite histoire du soir lorsque vous avez des enfants d’âges différents (chez moi, ils l’écoutent à 4, 6 et 8 ans !)

Cet album fait écho à un autre ouvrage du même auteur : « c’est moi le plus fort »

0

Comme une princesse, de Brigitte Minne

718tgp2b2bhelPour son anniversaire, le papa de Marie lui a offert une jolie robe de princesse. Le cadeau dont elle rêvait… Hélas, quand elle l’essaie, elle trouve vraiment qu’avec ses lunettes et ses dents en moins, elle n’a rien d’une princesse, et cela la rend bien triste. Les propos de Marie vont empêcher le papa de dormir… mais il va avoir une idée. Le lendemain, au lieu d’aller à l’école, il l’emmène faire un tour de la ville rencontrer des princesses : Vanessa, la coiffeuse au bec de lièvre, princesse aux doigts d’or, la grosse dame de la pâtisserie qui est la princesse des gâteaux au chocolat, la vieille dame sur son banc, qui est la princesse de son vieux mari, etc. Car il y a bien d’autres princesses que celles des livres : des chauves, des myopes, des princesses sur fauteuil roulant… Un très joli livre sur l’acceptation de soi et sur l’amour paternel (ici le papa vit seul avec sa fille). Avoir confiance en soi, en sa valeur, en ses talents malgré (ou  grâce) à ses différences. Un album délicat et tendre qui trouve les mots justes pour parler de générosité, de rapport à l’autre… même si pour cela, le papa fait rater une journée d’école à la petite fille ! Les illustrations  de Merel Eyckerman sont également très réussies, aux couleurs toutes douces et aux lunettes toutes rondes.

0

Les deux grenouilles à grande bouche, de Pierre Delye

Vous connaissez l’histoire de la grenouille à grande bouche qui répond au crocodile, la bouche en cul de poule ? Vous connaissez l’histoire de l’arche de Noé ? Mélangez les deux et vous obtiendrez cette histoire détournée,  drôlissime et savoureuse. Dans le bateau, le capitaine fait entrer les animaux par paire : les beaux, les terribles, les pénibles, les bizarres, …. et les pires : les deux grenouilles à grande bouche qui vont chanter à tue tête durant toute la traversée et surtout faire des blagues de très mauvais goût ! La chute : vous la découvrirez en lisant ce livre, mais déjà un petit indice : les crocodiles seront mêlés à l’affaire ! Une écriture extrêmement dynamique, des illustrations savoureuses, un ton un peu déjanté, un texte ponctué par des chansons que les enfants reprennent à tue-tête comme les grenouilles. Bref, un moment de bonne humeur irrésistible pour toute la famille. Un vrai coup de coeur ! depuis qu’on l’a emprunté, on a dû le lire au moins dix fois et toujours avec le même plaisir !