0

Drapeaux du monde à colorier, de Susan Meredith

Un petit livre à couverture souple pour découvrir les drapeaux de tous les pays indépendants du monde, classés selon les six continents. Au début de l’ouvrage, une double page explique de manière succincte ce qu’il faut savoir sur les drapeaux (couleurs, emblèmes, etc) ainsi qu’une carte  du monde afin de se repérer plus facilement. Puis, pour chaque continent, une carte avec le drapeau correspondant à chaque pays placé dessus. La plupart des drapeaux et quelques emblèmes sont ensuite repris en couleurs et expliqués. Il est alors proposé d’en colorier certains proposés en noir et blanc. Une façon ludique et originale de s’intéresser à l’histoire et à la culture des différents pays du monde !

0

Histoires traditionnelles illustrées, de Renée Chaspoul – ill. Sara Gianassi

Histoires traditionnelles illustréesDans ce recueil, nous avons la joie de redécouvrir les classiques intemporels de notre patrimoine d’enfance, et quelques histoires peut-être un peu moins connues glanées à travers le monde. En tout, dix-sept récits à lire à haute voix au coin du feu à ses enfants, ou à lire tout seul pour le plaisir des jeunes et moins jeunes !

Le bonhomme de pain d’épice ;  le Troll et les trois boucs ;  les trois marraines ; La petite poule rousse ;  Le mariage de la souris ;  Baba Yaga ; Le garçon qui criait au loup ; La soupe au caillou ; Tam Lin ; Les musiciens de Brême ; l’énorme navet ; Le pêcheur et le génie ; Poussin Froussard ; Le petit noisetier ; Le vilain petit canard ; Le pot magique ; La vaillant petit tailleur.

Les illustrations sont douces et colorées, et l’ouvrage de la même collection que les Récits de l’Inde illustrés, de qualité, avec sa couverture matelassée et son marque-page en tissu.

En fin d’ouvrage, la liste des histoires présentées est reprise avec des précisions  sur l’origine du texte (pays et parfois date).

Un bel ouvrage qui se glisse partout grâce à son format assez compact.

Sortie prévue en librairie fin avril 2017.

 

 

0

Autocollants et décalcomanies aux éditions Usborne

Des ouvrages à paraître aux éditions Usborne, un éditeur de qualité qui propose beaucoup d’ouvrage avec autocollants, rabats, décalcomanies, pour le plaisir des enfants !

J’habille mes amies –  à travers l’Histoire : la mode des années 70, de Emily Bone

Ce livre propose 170 autocollants à placer sur des mannequins afin de les habiller dans le style inimitable des années 70 : chaussures à talons compensés, pantalon à pattes d’éléphant, patchworketc. Exactement ce qu’il fallait à mon garçon pour se mettre dans le bain de son spectacle d’école de fin d’année sur ce thème ! Mais ce n’est pas seulement cela ! Car, au delà des autocollants à placer, pour les plus âgé, des textes très complets et instructifs nous décrit la mode de l’époque, nous explique des termes comme disco, jet set, et nous parle des personnalités célèbres qui ont marqué les années 70 : David Bowie, Ossie Clark, etc.

Même les adultes apprennent beaucoup ! Beaucoup d’autres titres existent dans cette collection.

Les robots – autocollants Usborne, de Kirsteen Robson et Seb Burnett

Un ouvrage avec plus de 400 autocollants ravira les amateurs de robots (et il y en a beaucoup parmi les jeunes garçons !). Mais il se lit aussi comme une histoire avec un petit texte en début de chaque chapitre racontant l’histoire dans un monde de robots . Les différents chapitres sont d’ailleurs listés dans un sommaire au début de l’ouvrage : Le centre de contrôle / fait à Roborantin / La ville robot / La ménagerie mécanique / Des droïdes dernier cri / la zone énergétique / A l’heure de pointe / Le tri des détritus / ici, on dérouille ! / Des robots retraités / La cyberdisco / La vie sur MARS ? /

Des illustrations colorées et pleines d’humour – sortie en avril 2017.

Les jardins du manoir – autocollants Usborne, de Struan Reid et Lucy Grossmith

Dans le manoir du Bois-Jolis, construit il y a plus de 300 ans, autour de la magnifique demeure en briques, de magnifiques jardisn ont émergés au fil des siècles. Un plan au début dfe l’ouvrage nous permet de commencer cette visite fabuleuse : jardin de fleurs sauvages, orangerie, verger, jardin à la française, etc. Puis, sur chaque double-page du livre, l’un des jardins est proposé, vide de étails qu’il va falloir remplir grâce aux 300 autocollants proposés en fin d’ouvrage. Pour chauqe autocollant, une légende explicative enrichit le propos et explique où il doit être placé. Un merveilleux voyage dans le temps, aux couleurs douces qui incitent à la rêverie. Idéal pour les jardiniers en herbe !

Jolis jardins – livres de décalcomanies, de Félicity Brooks et Bethan Janine

Une pochette de décalcomies est proposée au début de l’ouvrage. Pour les utiliser, il faut se munir d’un stylo ou d’un crayon qui permettra de transférer les décalcomanies sur le livre. La page de droite attend ainsi que tu les enrichisses de mille détails colorés. La page de gauche, en noir et blanc, se prête au coloriage. Quelques heures de concentration et de détente assurées !

 

0

Le loup qui voulait faire le tour du monde, de Orianne Lallemand

Lu en CE1 par ma fille qui a adoré et a demandé toute la collection pour Noël ! La collection entière est d’ailleurs très réussie.

Ca fait voyager, et les aventures sont nombreuses. Le loup va de continent en continent, de pays en pays, pour y découvrir les merveilles du monde… avant de décider de rentrer chez luui. On y apprend beaucoup de choses en géographie, l’air de rien.

Des histoires originales, drôles, colorées, entraînantes. Une collection quasi incontournable pour les enfants de 4-7 ans et sans risque si on décide d’en offrir un en cadeau : ça devrait plaire !

 

0

Carabinette, de Jean Leroy – ill. Béatrice Rodriguez

Carabinette, apprentie sorcière, révise ses leçons au pied d’un vieux chêne. Tout à coup, arrive un crapaud :

 » – Saurais-tu me transformer en prince charmant ?
– Ça dépend, répondit Carabinette, étais-tu un prince avant d’être changé en crapaud ?
– Non…
– Alors, je suis désolée : je ne peux rien pour toi !
– Et en dragon ? Pourrais-tu me transformer en dragon ?
La petite sorcière, agacée, s’efforça de répondre poliment :
– Pas plus en dragon qu’en prince charmant, non ! »

Commence le défilé de tout un tas d’animaux : chouette, loup, souris, etc. Chacun veut son maléfice… Mais, il ne faut pas embêter Carabinette quand elle révise ses leçons, car, l’air de rien, les choses vont changer !

Un livre rigolo avec une morale idéale pour les enfants : quand on insiste tant et plus pour avoir quelque chose, ce n’est vraiment pas pour ça qu’on aura ce que l’on veut !  Illustrations sympathiques…

Enregistrer

0

Marcel a des poux, de Christine Noyer

Marcel a des pouxMarcel se réveille de très mauvaise humeur : sa tête l’a gratté toute la nuit. Quand sa maman découvre qu’il a des poux, elle lui demande, un peu honteuse, de ne surtout en parler à personne ! Lorsque Marcel arrive à l’école, il va quand même confier à son amoureuse en lui demandant de garder le secret pour elle…

Un récit tendre et amusant sur un phénomène fréquent et parfois difficile à gérer pour l’enfant et ses parents : les poux (j’en sors à peine avec ma fille, je sais de quoi je parle). Les thèmes de l’épidémie de poux, de la mise à l’écart sont intelligemment complétés par celui du secret qui pense être tenu lorsqu’il n’est révélé qu’à une personne. Tout rentrera dans l’ordre par l’intervention de la maîtresse qui avoue très simplement à sa classe qu’elle a des poux !!! Un petit premier roman qui se lit d’une traite avec de jolies illustrations

0

Cornebidouille, de Pierre Bertrand

Pierre refuse de manger sa soupe ! Au  désespoir de sa mère, de son père, de ses grands-parents… Rien ni personne ne le fera changer d’avis : « Nan, j’veux pas !  » répond-il inlassablement,  même lorsque son père  tente de l’effrayer avec la sorcière Cornebidouille qui viendra à minuit dans sa chambre lui faire si peur que le lendemain, non seulement il mangera sa soupe mais il mangera la soupière avec !  Mais une nuit, Cornebidouille apparaît effectivement dans sa chambre. Qui des deux sera le plus fort ???

Attention, coup de coeur amoral ! Le personnage du petit Pierre est irrésistible, lui qui s’oppose systématiquement, qui ne se laisse impressionner par rien ni personne et qui a un esprit très vif. Les dialogues entre Pierre et la sorcière sont croustillants. Même pas peur ! Un régal pour les enfants de 2 à 7 ans et pour leurs parents ! Vu que le prénom du personnage et celui de l’auteur est le même, y aurait-il du vécu ???? On ne peut que penser aussi à baba yaga, la sorcière appelée en Russie lorsque les enfants ne mangent pas… mais celle-ci est beaucoup plus terrifiante que Cornebidouille.

Enregistrer