0

Timoto n’est pas un tigre, de Rémi Courgeon

Et voici une autre aventure de Timoto. Comme Timoto n’aime pas la couleur orange, il décide qu’il ne veut plus être un tigre : avec du scotch, le orange devient du blanc et lui, devient un zèbre, avec du bois, il se transforme en cerf, avec des plumes, en aigle… Et avec un tuyau d’aspirateur et une paire de chaussettes sur les oreilles, il devient… un éléphant bien sûr ! Sauf que ce à quoi il n’a pas pensé, c’est que les éléphants sont herbivores… Et la chute, vous la voulez à nouveau ? Parce que chez nous, c’est devenu une phrase culte : « Je suis carnivorace, je suis un tigre, je veux un steak haché ! »

Un album parfait sur l’acceptation de soi, très drôle, qui se lit vite, où les illustrations sont totalement complémentaires avec le texte et ne sont pas là simplement pour illustrer. Depuis que l’on a les deux albums de Timoto à la maison ma fille de 8 ans se bat pour que ce soit elle qui lise les histoires à ses petits frère et soeur, c’est tout dire !

Cette aventure peut s’adresser à des un peu plus jeunes lecteurs (dès 3 ans à mon avis) que le précédent (plutôt 4-5 ans).

D’autres titres sont prévus, que l’on attend avec grande impatience ici !

Publicités
0

Comme une princesse, de Brigitte Minne

718tgp2b2bhelPour son anniversaire, le papa de Marie lui a offert une jolie robe de princesse. Le cadeau dont elle rêvait… Hélas, quand elle l’essaie, elle trouve vraiment qu’avec ses lunettes et ses dents en moins, elle n’a rien d’une princesse, et cela la rend bien triste. Les propos de Marie vont empêcher le papa de dormir… mais il va avoir une idée. Le lendemain, au lieu d’aller à l’école, il l’emmène faire un tour de la ville rencontrer des princesses : Vanessa, la coiffeuse au bec de lièvre, princesse aux doigts d’or, la grosse dame de la pâtisserie qui est la princesse des gâteaux au chocolat, la vieille dame sur son banc, qui est la princesse de son vieux mari, etc. Car il y a bien d’autres princesses que celles des livres : des chauves, des myopes, des princesses sur fauteuil roulant… Un très joli livre sur l’acceptation de soi et sur l’amour paternel (ici le papa vit seul avec sa fille). Avoir confiance en soi, en sa valeur, en ses talents malgré (ou  grâce) à ses différences. Un album délicat et tendre qui trouve les mots justes pour parler de générosité, de rapport à l’autre… même si pour cela, le papa fait rater une journée d’école à la petite fille ! Les illustrations  de Merel Eyckerman sont également très réussies, aux couleurs toutes douces et aux lunettes toutes rondes.

0

Les piquants, c’est élégant !, de Nadia Budde

51j2lpvfoslOn voudrait tous être un peu beaux que ce que l’on est, avoir un nez plutôt comme ci, des cheveux plutôt comme ça, un peu plus de muscles, un peu moins de fesses…  Une histoire très colorée pour comprendre qu’il faut s’accepter comme on est, avec ses défauts, ses différences physiques, car, comme le dit l’oncle Perceval pour conclure : « l’apparence est un détail sans importance. Il dit toujours : tu es comme ça, ne t’en fais pas… tu es très bien, ne change rien ! » Un album en rimes, aux personnages tous plus moches les uns que les autres… mais ô combien sympathiques !