0

Les deux grenouilles à grande bouche, de Pierre Delye

Vous connaissez l’histoire de la grenouille à grande bouche qui répond au crocodile, la bouche en cul de poule ? Vous connaissez l’histoire de l’arche de Noé ? Mélangez les deux et vous obtiendrez cette histoire détournée,  drôlissime et savoureuse. Dans le bateau, le capitaine fait entrer les animaux par paire : les beaux, les terribles, les pénibles, les bizarres, …. et les pires : les deux grenouilles à grande bouche qui vont chanter à tue tête durant toute la traversée et surtout faire des blagues de très mauvais goût ! La chute : vous la découvrirez en lisant ce livre, mais déjà un petit indice : les crocodiles seront mêlés à l’affaire ! Une écriture extrêmement dynamique, des illustrations savoureuses, un ton un peu déjanté, un texte ponctué par des chansons que les enfants reprennent à tue-tête comme les grenouilles. Bref, un moment de bonne humeur irrésistible pour toute la famille. Un vrai coup de coeur ! depuis qu’on l’a emprunté, on a dû le lire au moins dix fois et toujours avec le même plaisir !

0

Le p’tit bonhomme des bois, de Pierre Delye

Une histoire à structure répétitive qui passionne les enfants de 2 à 6 ans ! Qui va manger le p’tit bonhomme des bois, suivi par le blaireau, lui même suivi par le renard, lui même suivi par le loup, etc, etc, etc, etc… « Et voilà le blaireau qui suit le p’tit bonhomme des bois. Et le p’tit bonhomme des bois ? Il suit le chemin et ses pensées ».

La tension monte, monte, monte auprès de l’auditoire au fil des pages… Mais pas d’inquiétude, lorsqu’on est un p’tit bonhomme des bois « tête en l’air et espiègle », on finit par s’en sortir… Comment ? Il vous suffit de lire cette merveilleuse histoire comme en sait si bien raconter Pierre Delye. Les illustrations apportent  tout le relief à ce récit initiatique : faites en collages de cartons peints et autres objets de récupération. En bas de pages, comme des hiéroglyphes, le schéma de cette poursuite dans les bois, chaque personnage étant représenté par un signe.